Il faut tout remettre en question


A la fin du mois du Ramadan, est-ce-que tout revient comme avant ? Sans doute, non. Soit on avance ou on recule. Car le temps ne nous attend pas. Il bouge, il s'échappe, il nous échappe.
L'onde de choc du massacre du Caire n'est qu'un rappel que tout ne sera plus comme avant. Chaque instant, tout change. A nous de voir comment nous pourrons relever les défis qui se posent à nous. Dieu ne nous demandera pas si nous avons réglé le problème d'Egypte, mais nous serons interrogés sur les efforts que nous avons fait dans l'exercice de nos responsabilités directes? Quelle a été notre intention ? Avons-nous vraiment agit de la meilleure façon ? Quel a été le sens de notre engagement ?

Ce n'est pas l'hypocrisie de Sissi, d'Obama et consorts qui nous ouvrira le chemin du Paradis. Mais ici et maintenant, là où nous sommes dans notre petite île, que faisons-nous ? Dieu n'a jamais été absent, mais nos prières ont-elles cessé dès le jour de la Eid ? A-t-on compris que le Coran n'est pas un livre qui se lit uniquement pendant un mois, mais une guidance à chaque moment de notre vie ? Que faisons-nous lorsque les média, jusqu'ici à Maurice, confondent l'islam et ce que font certains musulmans ? Le message politique de l'islam, existe-t-il à Maurice ? Il ne s'agit nullement d'inventer un islamisme de plus comme on en trouve partout où il y a des musulmans. Il est question de participer, avec les autres, à transformer notre société vers les finalités de l'islam que sont la paix, la justice et le progrès.

Sommes-nous engagés dans la construction de ce monde digne, ou ne faisons-nous rien d'autre que chercher notre 'bout' ? La réforme électorale est ainsi réduite pour nous au Best-Loser-System alors, qu'au nom de la méritocratie, nous devons demander rien d'autre qu'un poste doit revenir au plus compétent et intègre. Notre complexe de minorité nous a-t-il fait accepter le dogme qu'un musulman ne peut-être Premier Ministre ?

L'heure est venue de tout remettre en question. Notre pays n'est pas malade, ce sont nos cœurs qui sont aveugles. Ayons un autre regard sur toute chose à la lumière de la foi que nous portons. Que ce soit la politique, l'économie, le social ou la culture, jusqu'à notre compréhension même de l'islam, il faut revisiter sur quoi repose nos convictions. Il faut revenir aux sources que sont la Parole Inchangée de Dieu et l'exemple authentique du Prophète (saw), et appliquons notre intelligence pour faire face aux réalités de notre contexte.
Libérons-nous des habitudes, des comportements, des préjugés et des idées reçues qui bloquent notre créativité et notre épanouissement.

Ne soyons les esclaves de personne. N'ayons peur de rien. Il faut tout remettre en question. Tout sauf Dieu. Et agir pour Lui, même si cela déplaise à certains, voire à tout le monde.

logo

Century Welfare Association

Let Our Deeds Speak For Us.

Founded January 1969