Hajj: lettre à un Innocent

par Abu Abdallahhajj

Innocent vous l’êtes, vous qui chérissez l’intention de faire le hajj pour Dieu uniquement. Lui Seul sait si vous y irez. Mais sachez que celui qui éprouve une telle envie avec sincérité, les anges inscrivent immédiatement son nom comme s’il avait déjà accompli son désir. Sa récompense est garantie. Et elle sera multiple s’il parvient à concrétiser son intention en acte accompli.

Le Prophète (saw) et ses compagnons s’arrêtent à Al Hudaybiyah et négocient avec leurs ennemis. Ces derniers contrôlent la Kaaba, donc aucun pèlerinage n’est envisageable aux musulmans sans leur accord. Ces derniers retourneront à Médine sans avoir accompli leur pèlerinage. Mais ils pourront revenir l’année suivante. Et avant, ils auront signé à Al Hudaybiyah un pacte de paix que la Révélation décrit comme une "victoire éclatante".

Les compagnons sont des hommes et ils ne saisiront pas sur le coup la pertinence du pacte d’Al Hudaybiyah. Innocent, le compagnon Umar dira ne pas comprendre pourquoi ils doivent reculer alors qu’ils sont sur la voie de Dieu. Dieu sait, nous ne savons pas.

Innocent, vous l’êtes comme tous ces gens qui n’ont pu accomplir le hajj parce qu’il y avait un danger sur leur chemin, un accident les attendait, une maladie, la mort. Le voyage, jadis, était infiniment plus difficile. Aujourd’hui les problèmes de visa, d’avion ou d’organisation ont remplacé les serpents, les intempéries ou les bandits du désert. Ces derniers n’ont pas de pouvoir absolu sur votre capacité d’accomplir le hajj. Comme ce n’est pas votre argent, votre disponibilité, votre santé, votre obsession, votre mérite, votre effort ou votre statut qui vous accorde le droit d’être agrée comme pèlerin devant Dieu.

Ne blâmez aucun roi, aucun ministre, aucune personne si vous ne parvenez pas à faire le hajj. Et si vous l’accomplissez, ce n’est pas aussi grâce à eux. Le pèlerinage est seulement pour Dieu. Il invite qui Il veut et c’est Lui qui vous fait arriver jusqu’à Sa Maison. Acceptez Sa Volonté complètement.

Cela ne signifie nullement que les responsables ne devront pas répondre de leurs actes. Mais évitez, cher Innocent, de les juger lorsque vous êtes désespéré, désillusionné, sous le coup de l’incompréhension et de la colère. Dieu saura mieux les juger. Rappelez-vous de l’épisode d’Al Hudabiyah.

Si vous vous sentez incapables, songez maintenant au sort des innocents en Syrie et ailleurs. Pensez aux provocations islamophobes qui font surface en Occident. L’émotion est inévitable, mais il faudra aux innocents une capacité de dépasser cette frustration de ne pouvoir rien faire. Ne perdez pas votre innocence en tombant dans le piège du maudit.

Se remettre uniquement à Dieu est votre réponse, mais il ne faut pas la confondre avec la passivité. Cessons de croire que le roi, le ministre ou toute autre personne sera notre sauveur. Ils ne peuvent rien pour eux-mêmes. Ils n’écoutent qu’eux-mêmes, sinon que ceux qui disent que des choses qui leur plaisent. Les musulmans s’expriment sur le hajj, la Syrie ou l’islamophobie non parce qu’ils sont des experts, mais parce qu’ils en souffrent. Mais ils se trompent s’ils croient que le changement viendra d’en-haut.

Cher Innocent, Dieu ne changera pas votre état tant que vous ne changiez pas ce qui est en vous. S’il y a de la pureté en votre cœur, protégez-la. Sinon, revenez vers Dieu en toute humilité avec un repentir sincère. Son pardon est infini. Au fait, votre intention d’accomplir le hajj, c’est exactement cela. Il s’agit de répondre à l’appel de Dieu, uniquement avec le but de Lui plaire. Persévérez donc dans ce chemin vers Lui avec votre bien, votre corps, votre cœur. Le hajj n’a-t-il pas été définit comme un jihad où il n’y a pas de combat ?

La confiance absolue en Dieu implique qu’il faut vous prendre en charge vous-même. Engagez-vous dans toute cause juste, digne et noble. Ne placez pas votre espoir en ceux qui ont le pouvoir ici-bas, mais mettez tout votre être au service des plus faibles. Soyez conscients de Dieu, ne dites que des paroles constructives et vos actions seront guidées par Son Plaisir. Il vous pardonnera et apportera le changement à travers vous-mêmes.

Sachez, cher Innocent, que se remettre en Dieu uniquement et faire l’effort de Lui plaire n’est rien d’autre que l’essence même du pèlerinage. C’est l’exemple du Prophète (saw) à Al Hudaybiyah. C’est l’exemple d’Abraham et d’Ismaël à Mina. C’est l’exemple de la mère de ce dernier à Safa et à Marwah. Ces deux monts, comme la Kaaba, ne perdent rien de leur sacralité même si ceux qui n’aiment pas Dieu lui y installent des centaines d’associés. Tel est aussi l’honneur du Prophète (saw) même si toutes les caricatures disent le contraire. Ainsi est également le sang des innocents de la Syrie et d’ailleurs, même si le monde entier s’allie contre eux dans un silence complice.

Demeurez pur dans votre engagement, cher Innocent, en attendant le jour où serez à Arafat car le hajj, c’est Arafat. En attendant, l’esprit du hajj doit façonner votre quotidien. Votre jihad continue et ne cessera que lorsque vous rencontrez Dieu, insha Allah…

 

logo

Century Welfare Association

Let Our Deeds Speak For Us.

Founded January 1969