Tu regardes la télé et  me demandes ce qui se passe le 1er mai.  Tu as entendu pendant toute une journée des hommes hurler à la radio. Heureusement, tu n’as pas tout  écouté.  Tu connais déjà quelques noms des  ‘’chefs’’. 

Tu  m’avais même demandé,  une fois, si Navin venait toujours pour les infos à 19h30.  Tu te perds un peu avec les Jugnauth car  il y en a trois.  Tu ne comprends pas qui est ‘fas’ ou  ‘gos’ avec qui.  Tu aimes bien le Party Malin...

Ma fille, mon fils, il ne faut pas trop les prendre au sérieux.  

D’abord, ne fais jamais ce que tu as vu faire le chef malin car c’est dangereux.  Mettre une corde, même en papier,  autour du cou n’est pas un jeu.  Ensuite ne répète pas ses paroles car nous ne faisons pas des blagues avec les livres sacrés.  Il est un rigolo.

Les autres politiciens ne te font pas rire parce que tu es trop petit pour les comprendre. Souvent, eux aussi, ils tombent dans le ridicule. Mais ce qui est pire  c’est qu’ils se disent des choses très méchantes.  Pas comme Hollande et Sarkozy, mais plutôt comme des gens qui se haïssent vraiment.  Ils se font des attaques   sur leur vie  privée  et insultent même leur famille.  Ils s’accusent de vol,  de ’’ corruption’’ comme on dit.   Ils s’échangent des accusations encore plus graves, sans le dire vraiment faute de preuves.

Et tu me demandes si tout cela est vrai ?  Pour qui faudra-t-il voter ?  Tu es avec qui, Papa ?

Je t’aime tant mon enfant et je ne pourrai te mentir. Je désire ce qu’il y a de mieux pour toi. Et face à tant de violence, tant d’hypocrisie,   tant de bassesse je  ne sais quoi te dire.  

A défaut de voter pour le Party Malin, je te propose et te promets une chose. Je serai  avec ceux qui te protégeront. Il s’agit de ceux qui ne saliront pas ton cœur innocent.  Il s’agit de ceux qui sauront te parler sans dire du mal d’autrui. Il s’agit de ceux qui agiront en toute humilité pour ton bien.