Comme ce trio de la comédie de Shakespeare qui fit croire au roi qu’ils pourraient se passer de ces dames, certains ont voulu nous vendre un certain discours. Passons sur la forme qui n’a rien de l’élégance shakespearienne et venons à l’essentiel. Osons d’abord penser que les concepteurs du programme ont été à l’écoute de la population avant d’élaborer leur exposé. Même si ce n’est nullement évident de passer des paroles aux actes, imaginons aussi qu’ils arrivent à concrétiser leur projet d’avenir. Sommes-nous convaincus que c’est ce que nous voulons pour nous, et pour nos enfants ?



Si ce programme est le fruit des meilleures stratégies pour la prochaine décennie, certains ont le droit d’être un peu déçu. Le manque d’innovation est souvent flagrant. Beaucoup d’idées sont décousues. Nous nous demandons même si certaines parties du discours n’ont pas été commandité par les pires ennemis du Premier Ministre ?

Mais il convient surtout de voir l’alternative à ce programme que nous avons en face de nous. C’est là qu’il faut que l’opposition se montre responsable et évite toute démagogie. Qu’elle nous propose dans les jours qui viennent un autre projet de société. Que SAJ et PRB nous prouvent qu’ils ont mieux à offrir ! Qu’ils nous convainquent qu’ils ont mieux compris la population et qu’ils ont une meilleure alternative !

Par exemple, certains pays, comme en Amérique Latine, sont suffoqués par le fléau de la drogue. Que peut l’opposition faire si on lui donne le pouvoir ? Aussi que propose-t-elle concrètement pour consolider l’unité nationale et contrer le communalisme ? Le développement économique n’a pas été sans dégâts sur l’environnement dans les années 80. Est-ce-que le projet MID pourra finalement prendre forme avec un changement à la tête du pays ? Que doit-on faire pour réduire notre dépendance sur les énergies fossiles ? Finalement, quelle alternative digne et morale nous offre SAJ-PRB à la rhétorique de diplomatie économique du présent Gouvernement dans un futur où Maurice aura un rôle géostratégique certain ?

Même si le discours-programme est assez piteux, le Premier Ministre n’a pas tout perdu. C’est le pays qui sera perdant si l’opposition n’arrive pas avec une alternative crédible. Un programme concret, innovateur, ambitieux qui soulève notre passion en tant que nation en pleine voie de construction. Il ne suffit pas d’un remake axé sur les personnes, il faut un renouveau en termes de projets cohérents et porteurs d’espoir.

K.Elahee

16042012