Economic Recovery after the Arab Spring

by Assad Bhuglah

Many Mauritians are very little aware of the evolving situation in the Arab World. They are still in the wait-and-see mode, awaiting for the situation to completely stabilize before they envisage doing business with the Arab countries. By not being pro-active now, the risk is that they will be left in the queue once the Arab economies start picking up the momentum.
Most economies hit by the Arab Spring uprisings are now showing signs of economic recovery. A year and a half after the Arab Spring uprisings erupted across much of the Middle East and North Africa (MENA) region, countries affected by the unrest are again starting to attract foreign capital for securities portfolios and for direct investment in factories and property.

Cours pour jeunes universitaires

Cours pour jeunes universitaires

The 90/10 principle

Leçon: Double Standards

When you attack BLACK PEOPLE they call it RACISM. 
When you attack JEWISH people, they call it ANTI-SEMITISM.
When you attack women, they call it SEXISM.
When you attack HOMOSEXUALITY, they call it INTOLERANCE.
When you attack a RELIGIOUS sect, they call it HATE SPEECH.
BUT
When they attack the PROPHET MOHUMMUD (SAW), they call it FREEDOM OF SPEECH?

Réforme de la pensée musulmane-complet

par Abu Abdallah
Réforme de la pensée musulmane (I)

Si ce que beaucoup retiennent du discours du Pape Benoît XVI à l'Université de Ratisbonne, c'est une citation de l'empereur byzantin Manuel II Paléologue, la question fondamentale qu'il soulève est bien ailleurs.
Au lieu de se demander si le souverain pontife doit implorer le pardon, il faut se rendre à l'évidence que sa posture relève plus d'un défi que d'une insulte aux musulmans. D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que l'ex-cardinal Ratzinger exprime des propos controversables sur l'islam. Si le Vatican a vite essayé de rectifier le tir, le fait est que le débat est plus que jamais ouvert. Allant du théologien Küng au ministre de l'Intérieur suisse Couchepin, on s'interroge sur la nature de Dieu en islam et sur le lien entre la raison et la foi musulmane. Est-il aussi possible de réformer la pensée musulmane pour être en accord avec le temps ?
Loin des déclarations du Concile Vatican II, il y a là beaucoup plus qu'une discussion de type théologique ou philosophique. L'enjeu est géopolitique. Si l'islam et la raison sont incompatibles, cela soulève des doutes sur la place de la Turquie en Europe, sur l'intégration des populations immigrées ou même sur la possibilité d'amener la paix et la stabilité au Proche Orient en misant sur la démocratie. C'est du moins ce que pensent certains.