hp slider 10
hp slider 07
hp slider 15
hp slider 14
hp slider 16
hp slider 08
hp slider 06
hp slider 09
hp slider 11
hp slider 13
 
 
 

1434 : Hégire et Ouverture

par Khalil Elahee

Le calendrier islamique commence avec l’hégire, l’émigration du Prophète(saw) de la Mecque à Médine. Omar et les compagnons du Prophète (saw) choisirent cet évènement particulier comme le point de départ, l’an 1, d’une ère nouvelle. Ils avaient considéré d’autres faits marquants de l’histoire naissante de la civilisation musulmane. Mais l’unanimité se fit sur l’hégire comme le tournant du destin. Il serait opportun de nous rappeler la pertinence et les enseignements de ce choix.

D’abord, il s’agit de rappeler que l’hégire n’est nullement une fuite, un enfermement, un repli ou encore un exil forcé. Après la conquête de la Mecque, le Prophète (saw) ne contemplera pas un seul moment l’abandon de Médine pour retourner vivre dans sa ville natale.

Jihad pour le développement et la paix

par Abu Abdallah

Avec le mois du Ramadan, c’est le destin qui s’écrit de nouveau. Comme le disait Iqbal, l’Unique a le pouvoir de faire Sienne la volonté de ceux qui Lui sont proches. Ne pouvant clamer avec certitude être parmi ces derniers, il nous reste la possibilité de réfléchir à ce qu’aurait pu être leurs prières.

La nouvelle année de l’hégire sera bientôt suivie par la fin de la première décennie du troisième millénaire grégorien. Ces deux calendriers symbolisent-ils deux civilisations en conflit? Sans doute non car il n’y a, finalement, qu’une seule civilisation. Le défi qu’elle devra relever, cependant, est redoutable. Il s’agit du pluralisme sous toutes ces coutures, non seulement celui des calendriers, des religions, des traditions, des langues ou des idéologies, mais aussi celui des ethnies, des couleurs, des races, des communautés et des identités.. Que ce soit ici à Maurice ou aux Etats-Unis, avec la culture de l’information devenue désormais la marque de notre civilisation commune, nous voyons à quel point gérer ce pluralisme peut être une épreuve épineuse.

Goethe à propos de l'islam

Goethe avait dit à propos de l'islam:

« Im Islam leben wir alle , unter welcher Form wir uns auch muth machen (Goethe à chopenhauer 19/IX/1831)

« De quelque façon que nous voulions nous donner du courage, Nous vivons tous en islam »
Cette phrase est surprenante et l’on trouve d’autres dires semblables chez Goethe :

Lettre à J.H. Meyer : Il nous faut persister en islam (29/VII/1816)

A Willemer : « Tôt ou tard nous devrons professer un islam raisonnable. (15/VI/1817) Le 20/IX /1820 .

Il dit à Zelter :

« C’est dans l’islam que je trouve le mieux exprimées mes idées ».

Des sources avec l’aide du professeur K. Mommsen (Berlin), et le professeur Braeuer (Marburg).

La traduction de son livre utilisée pour ce passage des Conversations de Goethe avec Eckermann est celle de Jean Chuzeville, Gallimard, 1988. NdT

Rising cost of higher education

by Assad Bhuglah

Higher education is an investment in the future. A good degree is a stepping stone to higher earnings. But there is growing concern that the soaring cost of higher education is putting it out of reach for many families around the world.

As the economic recession continues, the top three destinations for interantional students, namely the US, the UK and Australia, are all experiencing budget cuts and are shifting the financial burdens on foreign students. The costs of higher education has risen dramatically in the universities of the West to such an extent that students in Quebec took the streets to protest against tuition hike. It is reported that tuition fees in England have risen almost seven-fold over the last decade. As from September 2012 most British Universities are expected to treble annual tuition fees to a maximum of £9000. This spirallying cost will drive many people out from attending universities.

More Articles ...